facebook
Sélectionner une page

Presse


Une enquête menée par Coople montre que la crise du COVID-19 a massivement accéléré la tendance au travail flexible, mais 80% des entreprises interrogées n’ont pas connaissance des droits spécifiques des travailleurs

Une enquête menée par Coople montre que la crise du COVID-19 a massivement accéléré la tendance au travail flexible, mais 80% des entreprises interrogées n’ont pas connaissance des droits spécifiques des travailleurs

Lausanne, le 12 octobre 2020 – Une enquête menée par Coople, la plateforme de solutions digitales pour les ressources humaines, apporte des résultats surprenants à propos du nouveau monde du travail: d’un côté une grande partie des employeurs ne connaissent pas les droits spécifiques des travailleurs flexibles, de l’autre, travailler plus rapidement et de manière plus flexible pendant l’année « Covid » est devenu une nouvelle manière de faire carrière. «Les travailleurs flexibles ne sont pas des employés de second rang», déclare Yves Schneuwly, directeur général de Coople Suisse.

Du 8 au 13 septembre 2020, Coople a interrogé près de 200 employés et membres de la direction de petites, moyennes et grandes entreprises suisses sur leur connaissance des droits des travailleurs flexibles, leur perception de la situation actuelle du marché du travail et leur recours à des travailleurs flexibles.

Ont-ils droit aux indemnités journalières de congés maladie? 56% des personnes interrogées ne savent pas

Il est intéressant de constater que plus de 80% des personnes interrogées ne connaissent pas les droits spécifiques des travailleurs flexibles. 51% des interrogés n’ont pas connaissance du fait que les employés externes et flexibles ont le droit à une compensation pour les congés payés. 56% ne savent pas qu’il existe un droit à l’indemnité journalière de congé maladie. Et seuls 18% ont conscience que les employés externes et temporaires peuvent prétendre à des formations complémentaires.

«Lorsque le personnel est employé via des plateformes flexibles telles que Coople, la loi indique qu’ils doivent bénéficier d’une couverture sociale équivalente à celle des employés permanents», déclare Yves Schneuwly, directeur général de Coople Suisse. Ces plateformes sont adaptées aux besoins des travailleurs flexibles et les prestations proposées incluent notamment les assurances, les cotisations de retraite, la participation financière à des formations complémentaires. «En parallèle, ce type d’emploi permet aux employés d’avoir un rythme de vie flexible tout en gardant la possibilité d’atteindre ses objectifs personnels et professionnels, qu’il s’agisse de conserver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, d’acquérir de nouvelles compétences ou d’augmenter ses revenus.»

La digitalisation apporte de nouvelles possibilités

Grâce à la digitalisation des services, le travail flexible est passé d’une solution provisoire à une nouvelle norme moderne et bien établie pour le travail et les employés. Ces derniers peuvent créer leur profil en ligne et l’améliorer en permanence grâce aux évaluations laissées par leurs employeurs au fil du temps.

«Les flexworkers ne sont pas des employés de second rang», souligne Yves Schneuwly. «Ils sont souvent très ambitieux et utilisent le travail flexible pour créer des opportunités et avancer dans leur carrière professionnelle. Beaucoup de personnes utilisent notre plateforme pour effectuer un changement de carrière car chez nous, une fois que le travailleur a effectué ses premières missions, l’expérience concrète et les évaluations deviennent rapidement plus importants que le CV. L’ambition est toujours récompensée chez Coople. Nous avons d’innombrables exemples de Cooplers (nos employés flexibles) qui ont pu atteindre leurs objectifs personnels grâce au travail flexible. Nous recherchons du personnel aux compétences variées pour des missions de courte et de longue durée. Dans un « marché » digital, les employés et les entreprises choisissent avec qui ils veulent travailler et à quel moment. A la fin de chaque collaboration, les deux parties sont invitées à s’évaluer mutuellement, le système est complètement transparent.»

Nouvelle formulation de la mission de Coople: renforcer l’image du travail flexible

59% des entreprises interrogées ont déclaré que la flexibilité est importante ou très importante pour elles. Avant la crise du COVID-19, la planification en personnel se faisait dans la plupart des cas entre 4 et 12 mois à l’avance, la tendance est maintenant plutôt autour des 1 à 3 mois. Ces délais très courts pour planifier les équipes signifient que créer des nouveaux postes permanents ne permet plus de répondre aux besoins d’adaptabilité des entreprises. C’est là que le travail flexible devient nécessaire. «La tendance au travail flexible a été clairement accentuée par la crise du COVID-19, à l’instar de la numérisation. Le travail flexible est synonyme de meilleures opportunités dans les périodes régulières et, lors de crises, il est devenu incontournable», déclare Yves Schneuwly. «D’ici 2025, les entreprises pourraient employer plus d’un tiers de leurs équipes en tant qu’employés flexibles.»

L’objectif de Coople est de permettre à tous les travailleurs et aux entreprises d’atteindre leurs objectifs grâce au travail flexible et de renforcer l’image de ce modèle de travail. «Nous devons continuer à communiquer clairement et fortement sur le fait que le travail flexible est équitable et gratifiant pour les deux parties», déclare Yves Schneuwly.

Pourquoi nous changeons la formulation de notre mission et notre site

Pourquoi nous changeons la formulation de notre mission et notre site

Il y a plus de 10 ans, Coople s’est donné une mission et a lancé un concept nouveau et différent, celui du travail flexible. Aujourd’hui, les travailleurs intérimaires, qui aident les entreprises à adapter la taille de leurs équipes en fonction de la demande, sont un des éléments-clés des capacités opérationnelles de nombreuses entreprises. La récente épidémie de COVID-19 a bien montré à quel point la flexibilité du travail est essentielle pour garantir que nos économies puissent s’adapter à tout imprévu. Dans bon nombre de cas, ce sont les travailleurs flexibles et leurs efforts qui ont, par exemple, soutenus les supermarchés et le secteur agricole. Grâce à eux, nous avons pu délivrer des marchandises essentielles au public et garantir que les chaînes d’approvisionnement puissent continuer leurs activités malgré les conditions difficiles provoquées par la pandémie de COVID-19.

Les travailleurs flexibles et temporaires ont une place vraiment importante dans notre économie. C’est pourquoi nous voulons modifier la formulation de notre mission, afin de mieux refléter cette stratégie. Chez Coople, nous voulons « faire du travail flexible une expérience aussi enrichissante, pleine de sens et avec la même reconnaissance que les emplois permanents ». Il est temps que le monde apprécie le travail flexible. Nous nous engageons à changer et faire évoluer le marché.

Vous avez sans doute déjà remarqué que les choses ont commencé à changer, sur notre site web notamment. Et ce n’est qu’un début. Nous sommes impatients de vous expliquer, en septembre, nos projets futurs. En attendant, n’hésitez pas à nous envoyer vos questions ou vos commentaires. Nous sommes toujours à votre disposition sur marketing@coople.com.

Les détaillants suisses et Coople créent une solution flexible en matière de personnel pour la phase de relance suite aux restrictions sanitaires

Les détaillants suisses et Coople créent une solution flexible en matière de personnel pour la phase de relance suite aux restrictions sanitaires

Zurich, 22 avril 2020 – L’Association des succursales suisses (VSF) et l’Association Suisse de Vente à Distance (ASVAD) collaborent avec l’entreprise de location de personnel Coople afin de permettre à leurs membres de déployer efficacement leur personnel dans les mois à venir à l’aide de la plateforme de personnel en ligne Coople.

Les mesures contre la propagation du coronavirus SRAS-CoV-2 continueront à avoir un impact sur le commerce de détail en Suisse pendant plusieurs mois. Alors que de nombreux détaillants devaient fermer leurs boutiques ou réduire considérablement leur offre, les magasins alimentaires ont été submergés par la demande et ont dû faire face à une pénurie de personnel. De nombreux sites de vente en ligne ont également atteint leurs limites de capacité ces dernières semaines en raison de la forte augmentation de la demande et du grand nombre de commandes.

Avec les mesures de réouverture progressive des commerces prévues entre le 27 avril et le 11 mai, ainsi que l’obligation qui en découle de mettre en œuvre des concepts pour mieux contenir le SRAS-CoV-2, les besoins en personnel vont encore changer. Les magasins de vêtements, par exemple, auront besoin de personnel supplémentaire pour les contrôles aux entrées, les jardineries chercheront du personnel supplémentaire pour organiser les stocks de marchandises, et les magasins de meubles pourraient également augmenter le personnel de leurs centres d’appel.

VSF, ASVAD et Coople ensemble pour proposer des solutions flexibles

À ce jour, des demandes d’indemnisation de chômage partiel ont été déposées pour près de 80 000 salariés du secteur de la vente au détail. Afin de garantir des emplois et de soulager les entreprises dans les mois à venir, les deux associations VSF et ASVAD et la société de location de personnel Coople créent conjointement une solution de location de personnel à court terme. Grâce à cette coopération, les travailleurs du commerce de détail peuvent être facilement recrutés et partagés pendant la phase des restrictions liées au SRAS-CoV-2.

Concrètement, les entreprises peuvent soit couvrir leurs besoins supplémentaires en personnel à court terme via la plateforme de personnel Coople, soit mettre leurs employés à la disposition d’autres entreprises. Les employés qui sont en chômage partiel ou qui pourraient perdre leur emploi, ont eux la possibilité, via la plateforme du personnel Coople, de trouver un emploi intérimaire dans des entreprises qui ont actuellement une charge de travail exceptionnellement élevée.

Coople crée un lien entre les employeurs, les entreprises et les travailleurs. Afin de rendre l’embauche de personnel aussi simple que possible, la plate-forme en ligne prend en charge toute l’administration, y compris les contrats de travail et l’administration des salaires.

Depuis l’annonce du Conseil fédéral du 8 avril 2020, les employés ne sont plus tenus de déclarer à leur employeur des revenus issus d’une occupation provisoire, ce qui incite positivement la décision d’un employé de faire appel à ce système financièrement intéressant et réduit la charge administrative des employeurs. En outre, le traitement via la plateforme Coople permet à toutes les parties de réagir avec souplesse dès que la situation; et donc la demande de personnel dans les différents secteurs; change à nouveau.

Severin Pflüger, directeur général de l’Association suisse des entreprises à succursales (VSF): « Comme beaucoup de nos entreprises membres ont dû fermer dans la situation actuelle, elles sont demandeuses de partager leur personnel et d’aider d’autres entreprises. Cela s’explique surtout parce que les exigences envers les employés sont souvent similaires, malgré la vente d’autres biens ou services. La coopération avec Coople est donc un moyen idéal pour nous de partager les ressources de manière flexible. Si la situation change et qu’il y a soudainement une demande accrue de personnel de la part de nos membres, le grand nombre d’employés de Coople disponible dans toute la Suisse nous offre également une solution rapide pour renverser la vapeur et recruter du personnel supplémentaire. »

« Notre plateforme de recrutement peut fournir un soutien optimal lorsqu’il s’agit de mettre en relation des employés disponibles et des missions qui surgissent à tout moment », déclare Viktor Calabrò, fondateur et président du conseil d’administration de Coople. « Nous avons lancé un projet similaire il y a quelques semaines afin d’amener les ressources humaines de l’industrie de la restauration/hôtellerie au secteur agricole. Nous avons rencontré un grand intérêt de la part des travailleurs qui veulent apporter leur contribution pendant la crise et mettre leur temps à disposition dans les domaines où il est nécessaire actuellement ».

Plus de 300 000 travailleurs flexibles sont enregistrés sur la plate-forme Coople dans toute la Suisse, qui peuvent être placés rapidement et simplement. La planification flexible avec Coople permet également aux entreprises de réagir le plus rapidement possible aux autres mesures prises par la Confédération et les cantons pour contenir le SRAS-CoV-2.

Patrick Kessler, directeur géneral de l’Association Suisse de Vente à Distance ASVAD: « Les dernières semaines ont montré que des solutions pragmatiques en matière de recrutement de personnel sont nécessaires pour faire face aux volumes. Le traitement rapide de toutes les commandes et la satisfaction de nos clients restent une priorité absolue pour tous nos membres. Nous devons donc être en mesure de réagir avec souplesse à l’évolution des volumes notamment en faisant appel à des ressources supplémentaires. Travailler avec des personnes issues d’autres entreprises du commerce de détail est une situation gagnante pour tous. Ce qui a été difficile au début était de trouver une solution qui nous fournissait du personnel qualifié dans l’urgence issu de ce secteur. Après avoir effectué une recherche approfondie sur le marché, nous avons à présent trouvé des solutions qui rendent ce transfert d’emplois plus simple. Je suis très heureux que nous ayons une solution prometteuse grâce au partenariat avec Coople. »


Les détaillants intéressés qui souhaitent mettre leurs ressources en personnel à la disposition d’autres entreprises ou qui ont actuellement des besoins exceptionnels en personnel peuvent s’inscrire ici (https://go.coople.com/soutenir-commerce-de-detail). L’équipe Coople les contactera immédiatement.


Initiateurs et partenaires de la coopération

Association suisse des entreprises à succursales VSF
Le VSF est l’association intersectorielle de toutes les sociétés à succursales opérant en Suisse. Elle représente les intérêts économiques et politiques de ses membres auprès du public et est un partenaire de discussion et de négociation pour les autorités. Ses membres incluent près de soixante-dix chaînes de magasins, couvrant tous les secteurs et toutes les régions. Les membres du VSF forment l’un des six grands groupes du commerce de détail en Suisse. Elles génèrent un chiffre d’affaires annuel de plus de 15 milliards de francs suisses et emploient plus de 30 000 personnes.  L’objectif de l’association est de maintenir une concurrence libre et loyale dans le commerce de détail, d’améliorer les conditions-cadres économiques pour les succursales et de soutenir ses membres dans leurs préoccupations communes.

Association Suisse de Vente à Distance ASVAD
L’ASVAD est la plus grande association suisse pour les détaillants en ligne et réunit plus de 300 boutiques en ligne actives en Suisse. Ses membres génèrent près de 50% du volume de colis de la Poste et environ 70 % du volume de commerce en ligne B2C en Suisse, soit 8,3 milliards de francs. L’association conclut, au nom de ses membres, des accords-cadres avantageux avec des prestataires de services, encourage la coopération entre les membres et représente les intérêts politiques du commerce en ligne en Suisse.

Coople
Fondée en 2009 à Zurich, Coople s’est rapidement développée pour devenir la plus grande plateforme européenne de travail à la demande, avec plus de 300’000 employés enregistrés et 15’000 sociétés enregistrées en Suisse. Coople aide les entreprises actives dans la restauration, l’hôtellerie, la vente, la logistique, l’événementiel, la promotion et le secteur commercial à couvrir leurs besoins temporaires en personnel. Coople a étendu ses activités au Royaume-Uni en 2016, en Suisse Romande en 2019, puis aux Pays-Bas depuis 2020.

 

Créez votre compte et commencez à employer dès maintenant sur Coople en cliquant ici.

Coople remporte le prix « Meilleures Agences de Placement Temporaire 2020 »

Coople remporte le prix « Meilleures Agences de Placement Temporaire 2020 »

Zurich, 2.4.2020 – Coople a reçu aujourd’hui le prix « Meilleures Agences de Placement Temporaire 2020 » une fois de plus. Dans l’enquête annuelle menée par le Handelszeitung, Le Temps et Statista, les responsables des ressources humaines, les agences de recrutement externes et les prestataires de services de personnel ont attribué à Coople le nombre de points le plus élevé.

« Nous sommes extrêmement heureux de ce prix et nous tenons à remercier tous les spécialistes des ressources humaines et les agences de recrutement qui nous ont évalués », déclare Yves Schneuwly, directeur général de Coople Suisse. « Un merci particulier va également à tous les Cooplers qui ont fait un excellent travail dans des dizaines de milliers de missions pour des entreprises en Suisse. Ils sont les meilleurs et les plus précieux ambassadeurs de Coople. »

L’enquête annuelle sur les meilleurs prestataires de services RH en Suisse est réalisée par la Handelszeitung, Le Temps et l’entreprise de statistiques Statista. Coople a une fois de plus obtenu la meilleure note dans la catégorie « Meilleures agences d’intérim ». Yves Schneuwly: « C’est la preuve évidente que le modèle innovant de Coople pour le placement de personnel est la réponse à l’évolution des besoins du marché. Grâce à des solutions numériques qui garantissent l’agilité et la flexibilité, il est possible de réagir rapidement aux changements du marché, comme nous le vivons actuellement avec la crise du COVID19, avec un recalibrage de nos opérations et un transfert intra-sectoriel de nos employés. »

Le classement des meilleurs prestataires de services RH est basé sur les réponses des responsables RH des entreprises, des recruteurs indépendants et des candidats qui ont participé aux enquêtes. Les participants ont été invités par courrier électronique, via les sites web de handelszeitung.ch et letemps.ch, les bulletins d’information de Lohncheck et de Swiss HR et par l’intermédiaire d’un panel soigneusement recruté. L’évaluation est basée sur les critères suivants: notoriété de la marque (nombre de mentions), expérience avec la marque (utilisateurs qui ont interagi avec la marque), obtention d’une moyenne de notes supérieure au score moyen des entreprises du secteur ainsi que le nombre de recommandations. Les notes sont déterminées par les responsables des ressources humaines et les candidats, qui ont dû évaluer toutes les entreprises sous de nombreux angles.

Yves Schneuwly : « Pour nous, ce prix est à la fois une récompense et un encouragement à continuer le développement au fil des jours de notre application et de nos produits. Nous planifions actuellement le lancement de « Coople Manage », notre nouvel outil de gestion interne des ressources humaines. Cela permettra à nos clients d’utiliser l’application Coople pour toute leur planification de shifts et d’équipes au sein de même des organisations. Ils peuvent ensuite compléter leurs équipes avec nos employés flexibles lorsque les besoins ne peuvent pas être couverts en interne.” 

A propos Coople

Fondée en 2009 à Zurich, Coople s’est rapidement développée pour devenir la plus grande plateforme  européenne de  travail à la deman de,  avec plus de 400’000 employés enregistrés et 20’000 sociétés enregistrées en Europe. Coople aide les entreprises actives dans la gastronomie, l’hôtellerie, la vente, la logistique, l’événementiel, la promotion et le secteur commercial à couvrir leurs besoins temporaires en personnel. Coople a étendu ses activités au Royaume-Uni en 2016, à Lausanne en 2019, puis aux Pays-Bas depuis 2020.

www.coople.com

Contact pour les médias

Annette Burgard, VP Marketing, annette.burgard@coople.com, 044 554 50 00

 

Créez votre compte et commencez à employer dès maintenant sur Coople en cliquant ici.

Coopération entre les entreprises suisses et les associations agricoles pour assurer la récolte 2020

Coopération entre les entreprises suisses et les associations agricoles pour assurer la récolte 2020

Zurich, le 24 mars 2020 – À l’initiative d’entrepreneurs privés de l’agriculture, Fruits-Union Suisse (FUS) et l’Union Maraîchers Suisse (UMS) collaborent aujourd’hui main dans la main avec Coople afin de garantir les récoltes agricoles de 2020. Coople – la plateforme digitale suisse de recrutement – met en lien les acteurs du secteur agricole avec une main d’oeuvre locale pour pallier aux restrictions de voyage imposées suite à la propagation du Covid-19.

Ces dernières semaines, l’approvisionnement de la production agricole pour la Suisse fait face à des difficultés suite à la pénurie de travailleurs dans le secteur agricole. Les images des rayons de supermarchés vides ont troublé les Suisses et ont donné l’impression erronée que la Suisse ne garantir peut cet l’approvisionnement en fruits et légumes frais.

Parallèlement, les responsables des deux associations du secteur de l’agriculture FUS et UMS ont cherché des solutions quant à la manière de recruter la main-d’oeuvre nécessaire pendant cette phase de restrictions. La coopération présentée aujourd’hui est basée sur l’initiative d’entrepreneurs privés des secteurs de la restauration et de l’agriculture. Elle s’adresse en particulier aux travailleurs de l’hôtellerie / restauration qui ne peuvent actuellement pas travailler dans leur domaine respectif en raison de décisions du Conseil fédéral.

Martin Jucker, co-fondateur de Jucker Farm AG: « Jucker Farm est une entreprise active à la fois dans le domaine agricole et de la restauration. Nous avons développé un fort partenariat avec Coople depuis plusieurs années, pour recruter une partie de nos employés. Il était donc évident pour nous de combiner ces trois éléments en une approche novatrice : Coople change la donne en proposant du personnel qualifié de secteurs variés – tels que la restauration et l’événementiel – pour travailler dans l’industrie agricole. Je suis très heureux que nous puissions maintenant mettre en oeuvre cette solution. Elle garantira que les produits agricoles approvisionnent les étals et les rayons des marchés.”

« Nous sommes convaincus que Coople apportera sa pièce à l’édifice afin de contrer la carence actuelle en personnel agricole. De plus, de nombreuses personnes présentes sur la plateforme sont intéressées par ces emplois », déclare Viktor Calabrò – Fondateur et Président du Conseil d’Administration de Coople, représentant les partenaires impliqués dans la nouvelle coopération. « Pour rendre ces emplois encore plus attrayants à court terme, il faut que le salaire soit correct. Nous attendons donc du gouvernement fédéral qu’il prenne les mesures nécessaires pour subventionner les salaires dans l’agriculture en fonction des conditions du marché pendant cette situation exceptionnelle. Ainsi, les 300 000 personnes actuellement touchées par le chômage partiel pourraient également bénéficier davantage de cette nouvelle coopération. Coople est en mesure de prendre en charge tout l’aspect lié à comptabilité et administrative. »

Plus de 300 000 travailleurs flexibles en Suisse sont enregistrés sur la plateforme Coople. Parmi eux, beaucoup qui sont travaillent dans le secteur de la restauration et de l’événementiel qui sont fortement impactés par la crise sanitaire. La plateforme digitale de Coople permet d’aider ces travailleurs rapidement et facilement pour les repositionner dans d’autres secteurs comme l’agriculture.

Matija Nuic, directrice de l’Association suisse des producteurs de légumes: « L’approvisionnement de la population suisse en légumes frais est une priorité absolue. La sécurité de l’approvisionnement en Suisse est en jeu. De nombreux maraîchers nous ont signalé que leurs travailleurs ne peuvent pas entrer en Suisse. C’est pourquoi nous avons commencé à chercher des solutions alternatives avant que la situation ne s’aggrave davantage. Je suis très heureux que nous ayons maintenant trouvé une solution prometteuse avec le partenariat entre les associations et Coople. »

Jimmy Mariéthoz, directeur de FUS: « Chaque année, plusieurs milliers de travailleurs saisonniers en Suisse contribuent à la culture de nos récoltes. En raison de la situation exceptionnelle de cette année, nous avons dû trouver rapidement une solution innovante pour continuer à approvisionner la population locale avec les meilleurs fruits suisses. »


Les entreprises du secteur de l’agriculture intéressées peuvent s’inscrire ici. L’équipe Coople vous contactera dans les plus brefs délais. De plus amples informations sont disponibles sur le site https://go.coople.com/fruit-and-vegetables.


Initiateurs et partenaires de la coopération

Jucker Farm AG
Depuis 20 ans, nous associons l’agriculture au plaisir et à l’expérience : dès la culture, en passant par la transformation des produits, jusqu’à la vente directe dans les magasins de la ferme et les restaurants de la ferme et lors de manifestations événementielles. Voici la ferme Jucker.

Fruits-Union Suisse
L’association Fruits-Union Suisse (FUS) est une organisation sectorielle de droit privée reconnue officiellement et active au plan national pour défendre les producteurs et transformateurs de fruits indigènes. L’association FUS oeuvre à de bonnes conditions-cadre et de concurrence sur le marché des fruits, des prix couvrant les charges et des méthodes de production ménageant l’environnement.

Association suisse des producteurs de légumes
L’Union Maraîchers Suisse (UMS) est l’organisation professionnelle des producteurs de légumes suisses depuis 1932. Elle représente les intérêts de tous les producteurs de légumes frais, stockés et transformés, quelles que soient leurs méthodes de production. Au nom de ses 2 000 membres, elle s’implique fortement dans le marché, la politique, la formation professionnelle, la culture, la communication et le marketing afin de renforcer le positionnement des légumes suisses. www.gemuese.ch

HotellerieSuisse
HotellerieSuisse représente le centre de compétence de la branche suisse de l’hébergement et défend, en sa qualité d’association des entrepreneurs, les intérêts des établissements d’hébergement innovants et attachés aux principes du développement durable. Depuis 1882, HotellerieSuisse incarne, aux côtés de ses quelque 3’000 membres, dont près de 2’000 hôtels classés, une économie de l’hébergement visionnaire et soucieuse de la qualité. L’hôtellerie classique, branche d’exportation qui ne peut être délocalisée et colonne vertébrale du tourisme, réalise à elle seule un chiffre d’affaires annuel de plus de 7,5 milliards de francs et emploie près de 80’000 collaboratrices et collaborateurs. Les établissements membres d’HotellerieSuisse concentrent plus de deux tiers de l’offre de lits en Suisse et génèrent environ trois quarts des nuitées. Organisation faîtière de treize associations régionales, HotellerieSuisse est présente dans toutes les régions linguistiques du pays et emploie quelque 100 collaboratrices et collaborateurs.

Two Spice
Le groupe Two Spice est une entreprise zurichoise créative et innovante dans le domaine de la gastronomie et lifestyle. Son groupe de réflexion développe depuis plus de 30 ans différents concepts opérationnels et marques. Entre-temps, plus de dix marques de restaurants, un magasin de vin et une société de commerce international font partie du groupe. Marc Saxer & Daniel Kehl : « Dès le début, nous avons eu à coeur de faire fonctionner la gastronomie à un niveau professionnel. Néanmoins, chacun, l’invité comme l’équipe, doit se sentir chez lui dans une atmosphère détendue. Ce mélange de recherche de qualité et de gastronomie vivante a toujours caractérisé nos établissements ».

Rathgeb Bio
Rathgeb Bio est une entreprise de production et de services située à Unterstammheim et spécialisée dans la culture biologique des légumes et des pommes de terre. En collaboration avec les entreprises familiales régionales, elle vise à fournir des produits frais aux consommateurs. Croquant, sain, biologique… logique

Erik Hämmerli / Bederhof
Erik Hämmerli dirige le restaurant Bederhof dans le quartier Enge de Zurich depuis 2005. Le Bederhof suit le concept du Slow Food et se concentre sur un menu avec une cuisine maison. En 2011, lui et ses partenaires ont repris le restaurant Fischstube sur le lac de Zurich. Erik Hämmerli est impliqué dans diverses entreprises de restauration et donne des cours de cuisine.

Coople
Fondée en 2009 à Zurich, Coople s’est rapidement développée pour devenir la plus grande plateforme européenne de travail à la demande, avec plus de 400’000 employés enregistrés et 20’000 sociétés enregistrées en Europe. Coople aide les entreprises actives dans la gastronomie, l’hôtellerie, la vente, la logistique, l’événementiel, la promotion et le secteur commercial à couvrir leurs besoins temporaires en personnel. Coople a étendu ses activités au Royaume-Uni en 2016, à Lausanne en 2019, puis aux Pays-Bas depuis 2020. www.coople.com

Créez votre compte et commencez à employer dès maintenant sur Coople en cliquant ici.

Coople annonce deux nouveaux Dream Jobs à St. Moritz lors de Coupe du monde de ski féminin AUDI FIS

Coople annonce deux nouveaux Dream Jobs à St. Moritz lors de Coupe du monde de ski féminin AUDI FIS

Coople, la plus grande plateforme de recrutement flexible en Europe, va sponsoriser la Coupe du monde de ski féminin AUDI FIS à St. Moritz qui se déroulera les 14 et 15 décembre prochains. Alors que les meilleures skieuses du monde descendront les pentes vertigineuses des montagnes suisses, Coople est à la recherche de deux spécialistes pour prendre part à deux Dream Jobs –  l’un d’entre eux consistant à assister le directeur de course. Le recrutement pour ces deux Dream Jobs est maintenant ouvert.

Coople a décidé de soutenir en tant que sponsor la Coupe du monde de ski AUDI FIS à St. Moritz qui aura lieu mi-décembre. A cet effet, la plateforme suisse de recrutement va placer deux collaborateurs – dits Cooplers – pour accompagner les dirigeants de la compétition lors du week-end de la Coupe du monde avec deux emplois de rêve.

C’est la seconde fois que Coople offre aux employés inscrits sur la plateforme la possibilité d’effectuer une mission de haut vol et de réaliser des activités exceptionnelles dans le cadre d’un Dream Job. En mars dernier, Sébastien de Sainte Marie, Coopler, a accepté un Dream Job à l’Xtreme Verbier, l’ultime compétition du Freeride World Tour.

« La Coupe du monde de ski féminin à St. Moritz est l’un des événements de ski les plus prestigieux. C’est une chance incroyable de donner la possibilité à nos Cooplers de participer à des expériences aussi uniques, en particulier dans le monde du sport, porté par tant d’émotions », déclare Viktor Calabrò, fondateur et executive chairman de Coople. « On espère décrocher quelques médailles grâce au talent de nos athlètes suisses! »

A St.Moritz, les organisateurs de l’événement se réjouissent également de cette collaboration avec un partenaire leader dans le domaine du recrutement temporaire. Cela permettra à la Coupe du monde de ski AUDI FIS de compléter les besoins en personnel de l’événement de manière ciblée et sans que les organisateurs ne doivent consacrer leur temps au recrutement des extras. « Nous sommes très heureux de ce partenariat avec Coople », explique Claudia Jann, responsable des relations publiques et médias. « En plus de nos propres bénévoles issus de Voluntari Engiadina, nous sommes toujours à la recherche de personnes talentueuses pour nous aider à organiser l’événement. Grâce à Coople, nous pouvons compter sur un partenaire qui dispose d’un vaste réseau et qui peut rapidement et facilement trouver des personnes quand nous en aurons besoin, ce qui est un atout indéniable pour un événement de cette ampleur. »

Deux Dream Jobs à St. Moritz

Les Dream Jobs qu’offre la Coupe du monde de ski AUDI FIS de St. Moritz amèneront certes deux Cooplers sélectionnés dans le paysage sublime d’Engadine, mais c’est surtout pour eux une occasion unique d’acquérir une expérience de travail dans les coulisses d’un événement sportif de renom international.

Vous trouverez ci-après la description des Dream Jobs publiés pour la période du 13 au 15 décembre 2019:

Assistant(e) de gestion de course
Le bras droit du directeur de course sera au centre de l’action lorsque les meilleures skieuses du monde s’aligneront pour le Super-G et le Slalom Parallèle. Il s’agit là de garder la tête sur les épaules et la course sous contrôle.

Nous sommes à la recherche d’un bon skieur ou snowboardeur, maîtrisant une caméra GoPro, parlant couramment l’allemand et l’anglais. Le Coopler se devra de rester calme et flexible face à des stars du sport connues ou face à des situations inattendues.

Assistant(e) management des réseaux sociaux
En collaboration avec le responsable des relations publiques et des médias du Alpine Sports Events St. Moritz – Engadin, le Coopler se chargera de l’ensemble des parutions sur les réseaux sociaux de l’organisateur durant les journées de compétition – que ce soit avec des stories sur instagram au coeur de la foule ou comme membre de l’équipe médias durant la planification éditoriale de l’événement en amont.

Nous recherchons une personne ayant une affinité pour les réseaux sociaux, qui puisse utiliser un téléphone portable au travail et qui connaisse les applications nécessaires pour l’édition d’images et l’enregistrement vidéo. La créativité, la flexibilité et la recherche de stories intéressantes sont des atouts essentiels pour le candidat.

Si vous êtes intéressé par l’un de ces Dream Jobs, vous pouvez postuler dès maintenant ici.

Cliquez ici pour devenir Coopler

​ ​ ​

Aujourd'hui comme demain, le travail flexible devient une expérience enrichissante avec Coople.

Entreprises

© 2021 Coople. Tous droits réservés.

Switzerland
united Kingdom
Netherlands
Switzerland
French
​ ​ ​ ​ ​