Ainsi pense le collaborateur Coople!

blog_so-tickt-der-coople-mitarbeiter

Coople, la première plateforme digitale au monde dans le placement de personnel Just-in-Time et de solutions de travail mobiles, lance en collaboration avec l’Institut pour le management de personnel et l’organisation de la Haute Ecole de la Suisse nord-ouest (Fachhochschule Nordwestschweiz FHNW) un grand questionnaire aux 60’000 personnes qui collaborent ou utilisent Coople. Les participants à cette étude ont 26 ans en moyenne. Les résultats donnent un aperçu des motivations de travail de ce groupe de personnes qui réalisent des emplois temporaires.

Dans le monde du travail, de nouvelles tendances se dessinent, dues à la digitalisation d’entreprises et d’employés. Travailler ne signifie plus „aller au bureau de 9 à 17h“: aujourd’hui, ordinateurs, smartphones ou divers logiciels modernes permettent de travailler de manière beaucoup plus flexible – que ce soit en terme d’heures ou en terme de lieu – et de créer des groupes adaptables d’employés en fonction des situations pour une durée indéterminée.

Chez Coople, ce n’est pas une question de mode, mais bien le modèle de l’entreprise. Grâce à sa plateforme digitale, les employeurs et employés sont mis en relation les uns avec les autres, n’importe quand et rapidement. Comme sur la plateforme d’un site de rencontre, les algorithmes font coïncider les souhaits de chaque partie. L’organisation et l’administration des engagments de travail sont réalisées informatiquement de A à Z. De plus en plus d’employeurs et d’employés profitent des services de Coople et la communauté grandit de 4%, en moyenne, par mois.

Gagnant-gagnant sur le marché du travail
Quelle est la motivation à cela ? En ce qui concerne les employeurs, c’est assez clair: ils proposent des emplois temporaires pour compenser les pics, et ceci en ne dépensant pas trop. En période de pénurie de personnel, les employés sont engagés là où leur présence est nécessaire. Pas besoin de prévoir du personnel de réserve: les employés sont recrutés en fonction de chaque demande des employeurs. Les raisons qui poussent ces personnes à travailler? C’est ce que montre une étude faite sur 1’721 employés inscrit auprès de Coople: 78% des personnes interrogées travaillent librement de manière temporaire. Le chômage n’étant pas une raison qui les pousse à adopter ce type d’emploi.

Flexibilité et liberté
Les facteurs intrinsèques comme les besoins de flexibilité (60%) et de changement (53%) convainquent un grand nombre de personne de s’inscrire auprès de Coople. 52% des interrogés expliquent vouloir qu’au moins une partie de leur travail soit flexible et réalisée sous leur propre responsabilité. Ils préfèrent le mélange d’un emploi fixe mais à temps partiel, ainsi que des emplois temporaires variés. Seulement 16% des participants ne désirent qu’un emploi temporaire. Ces résultats montrent que le besoin de sécurité est également présent dans la génération Y, en choisissant par contre soi-même le moment où l’on désire travailler. Les employés désirent une forme d’emploi qui corresponde à leur situation de vie actuelle. D’autres raisons qui poussent les employés vers ce type d’emploi flexible :

  • Accumuler des expériences professionnelles. 22% sont complètement d’accord avec cela. 30% le sont plus ou moins.
  • Avoir un aperçu de différentes branches de travail, et découvrir divers parcours professionnels,
  • Avoir un salaire en plus est une raison suffisante pour réaliser un engagement (48% sont tout à fait d’accord avec cela, 30% plus ou moins);
  • Comme complément à un emploi fixe ou à temps partiel.

La majorité des participants – principalement les moins de 26 ans – sont étudiants ou ont effectué un apprentissage. Environ 13% disposent d’un Bachelor ou d’un Master. Le taux de participation féminine était de 62%. Il est aussi intéressant de remarquer que ; 20% des engagements ne durent que une à quatre heures; 64% des engagements durent entre cinq et huit heures. 16% durent plus qu’une journée de travail et peuvent s’étendre jusqu’à quelques semaines.

Envie d’en savoir plus sur le sujet du point de vue d’un employé? Lisez ici notre interview avec un collaborateur Coople!