facebook

Une formation continue dans le cadre professionnel est un aspect essentiel pour améliorer ses perspectives professionnelles, acquérir de nouvelles qualifications et évoluer dans un environnement professionnel. Les possibilités de formation continue offrent non seulement des possibilités attrayantes pour les employés, mais s’avèrent également être un outil utile pour les employeurs afin de garantir la stabilité de l’entreprise et l’attractivité de l’emploi.

En juin 2022, une enquête interne menée auprès de plus de 4000 employés de la plateforme digitale Coople, ayant travaillé au moins une fois depuis le 1er janvier 2022, a permis de déterminer l’intérêt général pour une formation continue ainsi que d’autres informations spécifiques du secteur. L’âge moyen des participants de l’enquête est de 36 ans, dont 59% sont des femmes et 41% des hommes. L’enquête a été menée en trois langues (allemand, français et anglais) et les résultats montrent clairement les besoins, les tendances et les actions nécessaires.

Une grande majorité des personnes interrogées s’intéresse aux formations continues

Parmi les 4000 utilisateurs de la plateforme Coople interrogés, 94,3 % se sont montrés intéressés par une formation continue. Les quelques pour cent qui n’ont pas manifesté d’intérêt pour une formation continue ont le plus souvent mentionné une formation continue déjà suivie (26,8 %) ainsi que le manque de temps (22,8 %) et de possibilités financières (21,4 %) comme raison.

Image qui illustre l'intérêt pour une formation continue

Les différentes motivations pour une formation professionnelle continue

En ce qui concerne la motivation individuelle pour une formation professionnelle continue, on peut notamment mettre en avant un salaire plus élevé (16,9%), un éventuel élargissement des perspectives professionnelles (16,2%) et une compétence professionnelle plus approfondie (16,2%). D’autres aspects stratégiques et privés ont également été mentionnés: de meilleures chances d’obtenir une promotion ou un emploi fixe, l’aspect du lifelong learning et l’élargissement du réseau personnel.

Image qui illustre les raisons pour une formation continue

Les formations commerciales et linguistiques sont les plus demandées parmi les Cooplers

Le choix de formations professionnelles continues, qu’elles soient interprofessionnelles ou intraprofessionnelles, est un secteur où l’offre est souvent surprenante. Parmi les personnes interrogées, des tendances se sont néanmoins rapidement manifestées. Ainsi, un quart des personnes interrogées ont exprimé le souhait de suivre des formations continues dans le domaine commercial, suivies de près par les formations linguistiques avec un peu plus de 20%. Les secteurs de la santé ainsi que de la logistique ont également été mentionnés à de nombreuses reprises. Un focus particulier de l’enquête sur l’hôtellerie et la restauration a permis d’obtenir des informations intéressantes spécifiques sur ce secteur. Ainsi, les employés de cette branche souhaitent en particulier des formations continues dans le domaine de la « vente et de l’accompagnement des clients », des « connaissances en matière de vin », des « exercices pratiques » (p. ex. porter 3 assiettes, servir des boissons, etc.), des « tâches de préparation » ainsi que des « connaissances de base dans le service ».

Domaines intéressants pour une formation continue

La durée de la formation continue est un aspect central – le timing l’est moins

En ce qui concerne la durée de la formation continue, il existe des préférences claires qui ne pourraient pas être plus différentes. Près d’un quart des personnes interrogées souhaitent une formation continue approfondie d’une durée supérieure à trois mois, afin de pouvoir étudier pleinement un sujet. En revanche, 28,1 % souhaitent une formation continue d’une durée de quelques heures à un jour maximum. Les employés souhaitent soit une approche intensive dans certains thèmes, soit un élargissement rapide de leurs propres capacités afin de pouvoir mettre en pratique le plus rapidement possible ce qu’ils ont appris. L’heure et le jour de la semaine de la formation continue sont ici d’une importance plutôt secondaire – notamment parce que les personnes interrogées argumentent en se basant sur un emploi flexible et que le temps nécessaire peut être réparti selon leur emploi du temps.

« Nos Cooplers sont soumis à la convention collective de travail (CCT) pour le travail temporaire et peuvent ainsi bénéficier d’un budget de formation continue de “temptraining”. Ce que beaucoup ne savent pas, c’est que en tant que travailleur temporaire, il est possible de recevoir jusqu’à CHF 5’000 de budget après avoir effectué un minimum de 88 heures. Cet avantage permet aux employés temporaires d’élargir en permanence leurs compétences et connaissances professionnelles et d’évoluer dans leur carrière », explique Sabina Neuhaus, Responsable de la Communication du Groupe.

Voici plus d’informations sur temptraining.